Pathologies fréquentes

L’équipe de la Clinique Podiatrique des Appalaches a regroupé pour vous plusieurs définitions de différentes pathologies affectant les membres inférieurs.

Fasciite plantaire et épine de Lenoir

13295333_581317365379661_622938263_nLa fasciite plantaire ou syndrome de l’épine de Lenoir est la blessure au talon la plus fréquente. Le fascia plantaire est un ligament reliant l’os du talon vers les orteils.  La douleur est généralement pire lors des premiers pas le matin et après une période d’inactivité, alors qu’elle diminue parfois avec la marche. Elle peut survenir suite à un traumatisme connu ou être le résultat d’un mauvais positionnement des pieds, comme c’est le cas avec une arche plantaire affaissée. Une activité intense liée aux sports ou au travail, une prise de poids ou un déséquilibre dans la fonction du pied peuvent provoquer l’étirement du fascia, d’où l’apparition d’une inflammation.

Les symptômes les plus fréquents sont :

  • Douleur au talon et/ou l’arche plantaire
  • Douleur le matin ou après une période de repos
  • Sensation d’une aiguille dans le talon
  • Élancements ou brûlements

L’épine de Lenoir est une calcification du fascia plantaire visible par radiographie. La présence de l’épine est un signe de chronicité du problème, mais elle n’influence pas le plan de traitement ni le pronostic.

Oignon (hallux valgus)

L’oignon (hallux valgus) est souvent considéré comme une bosse qui pousse sur le côté interne du pied, alors qu’il s’agit d’une déformation de la première articulation métatarso-phalangienne. Il se développe en raison d’une instabilité du pied au niveau de cette articulation. Il peut être accentué par le port de talons hauts qui crée une surcharge sous l’avant-pied. Il peut demeurer stable ou progresser au fil des ans. Lorsqu’il n’est pas pris en charge à temps, il peut donner lieu à une difformité permanente et progressivement à une douleur lors des activités et même au repos.

Symptômes fréquents:

  • Douleur articulaire
  • Réveil nocturne par la douleur
  • Élancement
  • Friction dans les chaussures
  • Rougeur lors du port de chaussures

S’il est vrai que les souliers trop étroits ou trop courts peuvent aggraver les symptômes, l’origine de l’oignon est plutôt due à une biomécanique fautive du pied et à un facteur héréditaire dans plusieurs cas.

Pieds plats

Il s’agit de l’affaissement anormal de l’arche plantaire du pied également appelé hyperpronation. C’est un problème très fréquent dans la population. Souvent d’origine congénitale, il peut être causé par l’hypermobilité du pied associée à un relâchement ligamentaire (hyperlaxité), l’obésité, la grossesse ou encore des traumatismes répétitifs.

Symptômes

  • Biomécanique déficiente qui entraîne des conséquences sur l’ensemble du corps, dont les douleurs :
  • aux pieds (fasciite plantaire, métatarsalgie, hallux abducto-valgus, orteils marteaux, intolérance en position stationnaire prolongée, etc.)
  • aux genoux (syndrome fémoro-patellaire, rotation des genoux, pincements articulaires au niveau interne, arthrose, etc.)
  • au dos (lombaires, sciatique, hernie discale, arthrose, etc.)

Chez l’enfant

Une évaluation approfondie est recommandée en bas âge afin de corriger le problème d’hyperpronation dès que possible, puisqu’une amélioration effectuée durant la croissance sera possible.

Symptômes

  • Peu d’endurance à la marche et à la course
  • Douleur nocturne aux jambes
  • Difficulté de suivre les autres enfants

PIED CREUX

Un pied creux, d’origine génétique, congénitale ou neurologique, est caractérisé par différentes déformations du squelette et des muscles du pied. Il en résulte en une flexion plantaire de l’avant-pied par rapport à sa partie arrière, une arche plantaire prononcée, parfois une griffe des orteils et un talon orienté vers l’extérieur.

Symptômes

  • Cors / hyperkératose au niveau de l’avant-pied
  • Débalancement biomécanique causant de la douleur aux :
    • pieds
    • chevilles
    • jambes
    • genoux
    • dos

Fibrome plantaire

Il s’agit d’un épaississement du fascia plantaire (aponévrose plantaire). Le fascia plantaire une structure importante du pied qui permet de soutenir l’arche plantaire. Il peut y avoir une seule lésion ou plusieurs. La grosseur de la bosse peut varier de quelques millimètres à plusieurs centimètres. On peut la retrouver sur un seul pied ou sur les deux. Cette bosse n’est pas toujours douloureuse.

Cette condition est associée à la présence de la maladie de Dupuytren (elle est l’équivalent au niveau des mains). 2% des gens atteints de la maladie de Dupuytren le développeront sur un pied.

Bursite

La bursite correspond à l’inflammation d’une bourse. Agissant comme lubrifiant, elle sert de barrière entre les os et les tendons à proximité des articulations afin de permettre un meilleur coulissement et de limiter la friction. Le développement d’une bursite aux pieds peut être le résultat d’une friction répétitive dans une chaussure mal ajustée ou étroite. Dans certains cas, elle peut être causée par une maladie inflammatoire telle que l’arthrite rhumatoïde.

symptômes

  • inflammation douloureuse
  • Enflure et rougeur
  • Douleur activée par le mouvement ou la palpation

Hallux rigidus

L’hallux rigidus est une condition parmi d’autres qui affecte le gros orteil et se présente par une diminution significative de l’amplitude de mouvement articulaire. Il est souvent accompagné de douleur lors de flexion des orteils ou lors de la marche prolongée.

Cette pathologie peut être due à une maladie systémique comme l’arthrite rhumatoïde ou la goutte ou à une dégénération articulaire locale. L’hallux rigidus peut résulter d’une répétition de traumatismes mineurs ou d’un pied avec une arche affaissée ou d’une ancienne fracture mal guérie. Les causes sont multiples.

Névrome de Morton

13277901_581318535379544_1037600812_nLe névrome de Morton correspond à une irritation et une compression excessives au niveau d’un nerf entre les orteils. La douleur est principalement sous l’avant-pied et peut s’étendre sur toute la largeur du pied. Elle peut être accentuée par le port de chaussures trop souples ou trop étroites (talon haut, chaussure pointue, botte de ski). Une mauvaise répartition de la pression sous les pieds dans le cas de pieds plats ou creux peut également favoriser son développement.

Symptômes fréquents :

  • Douleur sous l’avant-pied
  • Engourdissement, brûlure, choc électrique
  • Sensation de bosse sous le pied

Tendinite

La tendinite correspond à une affection douloureuse d’un tendon impliquant un mécanisme inflammatoire ; c’est une tendinopathie. La tendinite est fréquemment causée par un effort répété,  soutenu ou intensif. Elle peut apparaître chez les sportifs,  les travailleurs qui font des mouvements à répétition. La présence de pieds plats ou creux entrainant une mauvaise posture est un facteur de risque à prendre en considération. La tendinite peut également être déclenchée par une maladie inflammatoire de nature immunitaire, telle que l’arthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn, ou encore par la goutte, le diabète et la prise de certains médicaments.

Symptôme

  • Possibilité d’enflure et douleur souvent localisée à l’arrière du talon (tendon d’Achille) ou à la face interne de la cheville

Orteils marteaux

Un « orteil marteau » est une déformation progressive de l’orteil en position fléchie. Elle se présente en raison d’une instabilité au niveau du pied et d’une mauvaise répartition de la pression sous celui-ci. La déviation de l’orteil s’accentue au fil des années et occasionne souvent une douleur sous l’avant-pied lorsque cette instabilité n’est pas contrôlée. En raison de la compression causée par la chaussure sur l’orteil déformé, il peut y avoir la formation d’un cor douloureux ou des ampoules sur l’orteil.

Voici les trois types de contracture qui peuvent se produire:

  • Les orteils en marteau
  • Les orteils en griffe
  • Les orteils en maillet

Symptômes

  • Douleur sur le dessus des orteils causée par le frottement
  • Apparition de corne
  • Difformité osseuse des orteils

Arthrose

L’arthrose est un processus de vieillissement normal des articulations. Au fil des ans, le cartilage s’use dans les articulations qui coulissent alors moins librement. Un mauvais alignement des pieds peut contribuer à une usure précoce des articulations du pied et de la cheville. Il peut en résulter un mauvais alignement des genoux et des hanches occasionnant parfois des inconforts à ces endroits.

  • Douleur articulaire accentuée avec la marche
  • Douleur au gros orteil, à la cheville ou au genou

Fracture de stress

Les pieds sont constitués de 26 os chacun et représentent, à eux seuls, 25 % de tous les os du squelette humain. Une fracture peut être secondaire à un traumatisme sévère ou à l’accumulation d’une surcharge au niveau de l’os. La fracture de stress est fréquente chez le coureur et atteint souvent le métatarse, un os sous l’avant-pied. Elle survient en raison d’un stress répétitif appliqué au niveau de l’os occasionnant ainsi des micro-fractures parfois à peine perceptibles sur radiographies. Lorsque suspectée, une fracture de stress nécessite une prise en charge rapide. Une fracture aigüe démontre généralement une ecchymose alors qu’une fracture de stress peut passer inaperçue. Il est suggéré de ne prendre aucune blessure susceptible d’être une fracture à la légère.

Syndrome fémoro-rotulien

13278040_581316412046423_1135069581_nLe syndrome fémoro-rotulien est le résultat d’un mauvais alignement de l’articulation du genou. Une douleur peut être présente autour de la rotule et est augmentée lors d’activités physiques et en descendant un escalier ou une pente.  Un mauvais alignement des pieds contribue fréquemment à l’apparition de cette pathologie. Il est recommandé de procéder à une évaluation biomécanique complète des pieds et des membres inférieurs.

Symptômes

  • Inflammation
  • Inconfort ou douleur sur la face antérieur du genou

Entorse de cheville

13282079_581317165379681_132530747_n

L’entorse de la cheville est fréquente chez les sportifs comme chez les aînés. Elle peut survenir en raison d’un mouvement brusque et être le résultat du port de chaussures non adaptées au sport pratiqué. Ou d’une perte d’équilibre. Certains individus présentent un pied instable à risque d’entorses répétitives. Il existe différents grades d’entorses allant de l’élongation du ligament jusqu’à la déchirure complète de celui-ci. Lorsqu’elle est plus sévère, elle présente souvent une ecchymose. Quel que soit l’intensité de la blessure, elle nécessite une prise en charge rapide afin de retrouver un fonctionnement normal de l’articulation.

INÉGALITÉ DES MEMBRES INFÉRIEURS

Cette pathologie se retrouve lorsqu’une des jambes est plus courte que l’autre. Elle peut être causée par un traumatisme, une croissance inégale, une chirurgie, un débalancement au niveau du bassin ou une déviation de la colonne vertébrale (scoliose). Le corps humain étant naturellement asymétrique, les patients ne ressentent généralement pas de problème lorsque la différence est inférieure à 5 mm.

Symptômes
Fréquemment unilatérales, les douleurs associées peuvent se retrouver au niveau des :

  • pieds
  • chevilles
  • genoux
  • hanches
  • bas du dos
  • Déséquilibre à la marche peut être observé

SÉSAMOÏDITE

Inflammation ou irritation de deux petits os (sésamoïdes) situés sous l’articulation du gros orteil et/ou des tendons et tissus environnants. La sésamoïdite est souvent liée à des traumatismes répétés. Elle est fréquente chez les danseurs, les coureurs et les personnes qui portent des talons hauts.

Symptômes

  • Inflammation des tissus
  • Enflure
  • Douleur lors de la marche

SYNDROME BANDELETTE ILIO-TIBIALE

Le syndrome de la bandelette ilio-tibiale est provoqué par un frottement constant de la bandelette, le tendon reliant la hanche au tibia, sur l’extrémité inférieure du fémur. La douleur se fait sentir sur la face externe du genou, pouvant irradier le long de la cuisse. Cette pathologie survient souvent lors d’activités qui exigent des flexions et extensions répétSyées du genou. Les principales causes sont un problème d’alignement du genou et un manque de souplesse de la bandelette ilio-tibiale.

Symptômes

  • Inflammation
  • Douleur
  • Étirement

SYNDROME DU TUNNEL TARSIEN

Ce syndrome se traduit par une douleur de la cheville, du pied et des orteils, liée à la compression ou à la lésion du nerf derrière le tibia qui se ramifie au talon et à l’arche plantaire. Lorsque les tissus proches du nerf deviennent inflammés, ils peuvent le comprimer  et causer la douleur en position debout, à la marche ou lors du port de certaines chaussures.

Symptômes

  • Douleur à la cheville qui irradie vers les orteils
  • Sensation de brûlure, de choc électrique ou de picottements

Douleurs aux genoux, hanches et dos

Les pieds peuvent être la cause de douleurs aux chevilles, jambes, genoux, hanches et dos. À l’inverse, les pieds peuvent être douloureux suite à un désordre provenant du haut du corps. Le podiatre doit déterminer la cause des douleurs afin d’offrir un plan traitement adéquat.

Causes de douleurs aux genoux :

  • Blessures (entorse du ligament croisé antérieur, déchirure méniscale, fracture)
  • Syndrome de la bandelette ilio-tibiale
  • Syndrome fémoro-patellaire
  • Tendinite de la patte d’oie

Causes de douleurs aux hanches :

  • Blessures / traumatismes (dislocation, déchirure du labrum, fracture)
  • Inégalité des membres inférieurs
  • Tendinite
  • Bursite
  • Névralgie sciatique
  • Arthrose

Causes de douleurs au dos :

  • Blessures (hernie discale, entorse lombaire)
  • Inégalité des membres inférieurs
  • Lordose
  • Arthrose
  • Scoliose

Cors et callosités

Un cor plantaire est le résultat d’une accumulation de corne sous un point de pression du pied. La corne forme un noyau qui pénètre dans la peau, ce qui occasionne une douleur ou un inconfort. Cela peut provoquer la sensation d’avoir un clou ou une roche sous le pied. Il est plus fréquent au niveau des zones de fortes pressions comme l’avant-pied, mais il peut se présenter sur la partie dorsale des orteils et entre les orteils également. Lorsque non traité, le cor gagne en profondeur, ce qui peut augmenter la douleur et modifier notre façon de marcher.

Une callosité représente l’accumulation de corne sous le pied de façon plus diffuse. Les callosités sont souvent retrouvées à l’avant du pied et sous le talon. Lorsqu’elles ne sont pas entretenues et hydratées, elles peuvent former des fissures qui peuvent devenir très douloureuses et s’infecter dans certains cas.

Onychomycose

L’onychomycose est généralement causée par un type de champignon qui se développe la plupart du temps dans un environnement chaud et humide tel que les chaussures. C’est une infection fréquente qui affecte entre 5 et 15 % de la population. Initialement, le champignon apparaît souvent au niveau du bout de l’ongle, et avec le temps, il se propage à l’ensemble de l’ongle.

Symptômes

  • Décollement, épaississement (hypertrophie) et décoloration de l’ongle (jaune, brun, blanc)
  • Douleur possible sur le dessus et les côtés de l’ongle
  • Risque d’infection (le risque est augmenté chez les diabétiques)

Pied d’athlète

Le pied d’athlète est une infection fongique de la peau du pied qui se développe dans des milieux chauds et humides comme les chaussures ou les endroits publics tels que les piscines, les salles d’entraînement et les vestiaires. Il est souvent associé à une sudation excessive. Cette infection apparaît sous forme de desquamation de la peau sur la surface plantaire ou entre les orteils (souvent la quatrième interespace). La peau devient alors très mince et se fend facilement. Non traité, le pied d’athlète demeure contagieux et peut mener à une ulcération de la peau.

Symptômes

  • Démangeaisons (peut être présentes ou absentes)
  • Desquamation de la peau affectée

VERRUE PLANTAIRE

Une verrue est une infection de la peau par un virus, le virus du papillome humain (VPH). Elle est surtout contractée dans les endroits publics comme les vestiaires et les piscines. La verrue se dissimule souvent sous la corne et présente des petits points noirs au centre. Il peut n’y avoir qu’une seule lésion ou des dizaines. Non traitées, ces dernières étant contagieuses peuvent s’étendre et contaminer notre entourage.

Symptômes

  • Lésion apparaissant sur le pied
  • Sans ou avec douleur
  • Multiplication et contamination

BROMHYDROSE (PIEDS MALODORANTS)

La bromhydrose est une affection commune survenant à tout âge et à tout moment de l’année. Celle-ci entraîne de mauvaises odeurs au niveau des pieds qui sont produites par des micro-organismes (bactéries, champignons) qui peuvent croître sur la peau ou dans les chaussures.

Symptômes

  • Odeurs émanant des pieds
  • Transpiration

Le pied diabétique

Le diabète est une maladie très commune dans laquelle le taux de sucre sanguin est trop élevé. Il en résulte une mauvaise circulation sanguine, ce qui ralentit le processus de guérison lors de blessures et augmente le risque d’infection. Les pieds étant fortement à risque, une simple lésion de la peau peut se transformer en une plaie importante et, si elle n’est pas traitée à temps, en un profond ulcère infecté. Un diabète mal contrôlé peut affecter les pieds de diverses façons, notamment par des problèmes d’articulations et par l’affaissement de l’arche plantaire, entrainant la formation de points de pression excessive, de callosités et de lésions sous le pied.

En savoir plus sur le pied diabétique

Transpiration excessive

La transpiration excessive ou hyperhydrose est fréquente. Elle touche souvent les jeunes et les personnes physiquement actives. Elle peut être accompagnée ou non d’une mauvaise odeur (bromhydrose). L’excès d’humidité au niveau des pieds augmente les risques de contracter une infection à champignons et des verrues plantaires.

Métatarsalgie

13285842_581317928712938_1520261599_nLa métartarsalgie est un terme médical servant à décrire un symptôme et non un diagnostique, c’est-à-dire une douleur diffuse à l’avant-pied. Le plus souvent se sont les têtes métatarsiennes qui sont douloureuses et d’autres fois se sont les structures environnantes comme le tissu adipeux, les capsules articulaires ou les ligaments et les tendons. Les métatarsalgies sont souvent causées par un désordre biomécanique qui entraîne une surcharge sur l’avant-pied.

Symptômes fréquents :

  • Douleur aigüe sous la plante du pied
  • Sensation de bosse
  • Callosités au niveau de l’avant-pied
  • Brûlure / chaleur
  • Picotement

Ongles incarnés

L’ongle qui entre dans la peau sur le côté d’un orteil est perçu par celui-ci comme un corps étranger, ce qui provoque une inflammation douloureuse parfois accompagnée d’infection. Cela peut également modifier notre façon de marcher en guise de compensation pour éviter la pression sur l’orteil. Les ongles incarnés peuvent survenir au niveau du gros orteil comme le quatrième orteil.

Symptômes

  • Douleur au toucher et à la marche
  • Douleur pendant la nuit avec la pression des draps sur l’orteil
  • Rougeur et enflure de la peau entourant l’ongle
  • Écoulement ou ampoule au niveau du rebord de l’ongle

Les causes les plus fréquentes sont :

  • Un ongle incurvé
  • Une mauvaise coupe de l’ongle
  • Une chaussure trop étroite
  • Un traumatisme direct ou répétitif

Fissures

L’épaississement et la sécheresse de la peau mènent à une perte de son élasticité. Comme on applique une grande pression répétée à nos pieds, il arrive que la peau craque au niveau des talons. Ainsi, il est pertinent de retirer l’excès de corne régulièrement et d’appliquer des crèmes émollientes sur une base quotidienne.

418 603-3600

Pour prendre rendez-vous

Vous êtes prêt à venir nous voir, n’hésitez pas à nous appeler.
418 603-3600