Pied diabétique

Le diabète est une maladie très commune dans laquelle le taux de sucre sanguin est trop élevé. Il en résulte une mauvaise circulation sanguine, ce qui ralentit le processus de guérison lors de blessures et augmente le risque d’infection. Les pieds étant fortement à risque, une simple lésion de la peau peut se transformer en une plaie importante et, si elle n’est pas traitée à temps, en un profond ulcère infecté. Un diabète mal contrôlé peut affecter les pieds de diverses façons, notamment par des problèmes d’articulations et par l’affaissement de l’arche plantaire, entrainant la formation de points de pression excessive, de callosités et de lésions sous le pied.

Les ulcères du pied diabétique sont la complication la plus commune du diabète. Ils se développent chez 15 % des patients diabétiques et plus fréquemment chez les gens âgés. 85% de toutes des amputations des pieds reliées au diabète ont débuté par un ulcère. La plaie débute par une petite lésion de la peau telle qu’une ampoule, une coupure ou une écharde. La blessure se détériore par la suite car les diabétiques ont plusieurs facteurs de complications.

  1. La neuropathie diabétique : Le diabète affecte les nerfs sensitifs. Il diminue progressivement les sensations au niveau des extrémités, principalement au niveau des pieds. Cela commence par les orteils, puis la perte de sensation monte dans le pied et vers le membre inférieur. Lorsque l’on perd la sensation aux pieds, il est facile de se blesser sans l’avoir ressenti. Par conséquent, la blessure peut s’aggraver et retarder la prise en charge.
  2. La mauvaise circulation sanguine : Cela réduit le débit de sang vers les pieds. Pour permettre une guérison rapide d’une plaie, celle-ci doit être bien vascularisée. C’est-à-dire que le sang doit se rendre jusqu’à la blessure. S’il y a un blocage ou un ralentissement entre le coeur et les pieds, la guérison risque d’être lente et parfois impossible.
  3. Le système immunitaire des diabétiques est plus faible : Lorsque le taux de sucre monte, cela affecte certaines cellules chargées de la défense contre des infections. Une simple petite infection de la peau peut se transformer en infection profonde du pied et même se propager au sang et mener à une septicémie.
  4. Le diabète peut favoriser la déformation des pieds à long terme : Une diminution de force et l’atrophie des muscles du pied aggravent les déformations telles que les orteils marteaux, le pied creux et les oignons. Les proéminences osseuses frottent dans les chaussures ce qui mène à des irritations de la peau et à la formation de cor ou de callosité. La perte de sensation causée par la neuropathie peut retarder les soins de pieds nécessaires pour traiter les lésions de la peau.

Toutes les 20 secondes dans le monde, un diabétique est amputé des suites d’une complication d’un ulcère diabétique. Il est également démontré que 85% des amputations des membres inférieurs des diabétiques sont évitables.

418 603-3600

Pour prendre rendez-vous

Vous êtes prêt à venir nous voir, n’hésitez pas à nous appeler.
418 603-3600